Gardner, Massachusetts

Enquête effectuée à Gardner, Massachussetts en 2003 sous la supervision de Cynthia Fox et Jane Smith

Corpus Le français franco-américain de la Nouvelle-Angleterre Fox-Smith

Pour plus de renseignements, voir Cynthia Fox et Jane S. Smith. (2005). « La situation du français franco-américain: aspects linguistique et sociolinguistique », dans Albert Valdman, Julie Auger et Deborah Piston-Hatlen (dir.) Le français en Amérique du Nord: état présent, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 117-141.

Toute reproduction sans autorisation est interdite.

Contact : Projet Le français à la mesure d’un continent : un patrimoine en partage (GTRC/CRSH, dir. F. Martineau) polyphonies@uottawa.ca

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

P2 :   Le jeudi c’est ce temps là qu’ils faisont <P1 : Jeudi.> euh les poutines pis le râpé. Ils les faisont le jeudi. <I : Um-hum.> Après ça c’/ c’est des/ des restants. <I : Um-hum>  Tu sais des/ <I : Ah oui.> ils les mettent dans leur micro <Um-hum.> pis euh, but euh, jeudi ils sont frais ils sont juste faits. <I : Ah oui.> Alors le jeudi, jeudi euh midi matin. <I : Midi matin.>

P1 :   Dimanche matin j’avais été là pour euh déjeuner pis j’ai rien que pris mes oeufs pis du bacon comme que je prenais avant là pis la table à côté de moi là c’était du râpé avec des œufs.

P2 :   Yeah.

P1 :   Oui. (rires) On va essayer ça du râpé avec des œufs.

P2 :   En avez-vous mangé avant ?

L1 :   Pis c’est le râpé qu’il y avait.

I :   Non j’ai jamais je pense pas hein,

P1 :   Ben j’avons [xxx].

I :   des râpés c’est quoi exactement ?

P1 :   Des râpés c’est/ c’est fait pareil comme des/ les poutines c’est des pff la même façon except le râpé c’est tout fait dans/ dans/ dans un grand plat pis ça c’est tout mis dans le fourneau <Oui.> pis c’est/ c’est cuit comme ça. Pis les/ les poutines ça c’est/ c’est fait dans les/ dans les cheese cloths pis c’est tout bouilli. Tu sais.

I :   Ah oui.

P1 :   So c’est vraiment le même (phrase non terminée)

I :   Mais la poutine c’est pas ce que/ ce qu’on achète au Québec hein?

P2 :   Non non c’est…

I :   C’est pas la même chose.

P2 :  Ah non c’est pas la même chose. <P1 : Ah non non non non non. Non.> Non non,  <Non non non non.> des poutines <Oui> non c’est pas…

I :   Alors…

P2 :   Nous autres c’est/ des poutines c’est fait avec des patates euh râpées.

I :   Oui.

P1 :   Patates râpées.

P2 :   Ils/ ils prennent les patates pis ils les éplusiont pis après ça ils les mettont, ils les/ ils défaisont sur les patates à rien, quasiment rien en tout  <P1 : Yeah. > pis là, ils mettont ça, ils/ par icitte tant qu’ils en faisont beaucoup ils mettont  ça dans un/ un/ un washer .

P1 :   Yeah pour les/ pour les faire/ les faire sécher.

P2 :   Le washer tant que ça spi

I :    Ah bon.

P1:    Les faire sécher, yeah.

P2 :   Ça lutte toute, ça lutte toute l’eau.

P1 :   Yeah. Yeah, yeah.

P2 :  Yeah, ça lutte toute l’eau dans le/ les patates.

P1 :   Oui la laveuse était clean avant.