Waterville, Maine

Enquête effectuée à Waterville, Maine en 2002 sous la supervision de Cynthia Fox et Jane Smith

Corpus Le français franco-américain de la Nouvelle-Angleterre Fox-Smith

Pour plus de renseignements, voir Cynthia Fox et Jane S. Smith. (2005). « La situation du français franco-américain: aspects linguistique et sociolinguistique », dans Albert Valdman, Julie Auger et Deborah Piston-Hatlen (dir.) Le français en Amérique du Nord: état présent, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 117-141.

Toute reproduction sans autorisation est interdite.

Contact : Projet Le français à la mesure d’un continent : un patrimoine en partage (GTRC/CRSH, dir. F. Martineau) polyphonies@uottawa.ca

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

P1 :   Si les enfants ils ont quoi ce qu’ils veulent, <Um-hum> si euh, ou bedon si ils veulent français, ils peuvent l’apprendre.

I2 :  Quand j’ai…

P1 :   Si il y a la grande école ils peuvent/ ils peuvent parler français.

I1 :    Um-hum.

P1 :   Mais à la petite école de la rue euh, icitte à Saint-Jean, ils euh,

I2 :    Mmh.

P1 :   ils montrent-tu encore l’anglais le matin pis le français dans l’après-midi?

P2 :   Ils montrent le français une heure par jour.

P1 :   Une heure par jour?

P2 :   Une heure par jour à Saint/ à Saint-Jean.

P1 :   À Saint-Jean?

P2 :   Oui

I1 :    Um-hum.

P1 :   Ben moi quand j’ai/ quand j’allais à l’école moi, ils montraient le français dans l’après-midi.

I1 :    Um-hum.

P1 :   Trois heures.

I1 :    Um-hum.

P1 :   Pis l’anglais le matin.

I1 :    Um-hum.

P1 :   Pis astheure c’est rien qu’une heure par jour.

P2 :   Le junior high je sais pas comment longtemps qu’ ils/ ils montrent le français eux autres.

P1 :   Ben ça il doit être euh…

P2 :   Une heure?

P1 :   Mais je/

P2 :   Une demi-heure?

P1 :   Je/ oui à la grande école je crois euh, français c’est une heure. Une heure…

P2 :   Donc, oui c’est bon. À la junior high ça/ ça devrait <P1 : Une heure, une heure.> être une heure itou.

P1 :   Um-hum. Les cours d’école, les/ les/ tu/ tu prends le français à la grande école, ils/ ils/ ils/  ils montrent peut-être bien là  deux, trois heures par semaine.

I1 :    Um-hum.

P1 :   Who knows. Toi tu comprendrais ça plus à cause tu as été au collège. Si tu prends un cours ils le montrent pas tous les jours hein.

I1 :    Um-hum.

P1 :   Euh ils le montrent peut-être bien deux, trois heures par semaine.

I1 :    Um-hum. Um-hum.

P1 :   À la grande école..