Saint-Brieux, Saskatchewan

Enquête effectuée à Saint-Brieux (Saskatchewan) en 1998 sous la supervision de Pierre-Yves Mocquais dans le cadre du projet Les pratiques culturelles de la Saskatchewan française (les transcriptions et vérifications des transcriptions ont été faites par France Martineau, U. d’Ottawa).

Toute reproduction sans autorisation est interdite.

Contact : Projet Le français à la mesure d’un contact : un patrimoine en partage (GTRC/CRSH, dir. F. Martineau) polyphonies@uottawa.ca

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

I :   Parlez-moi de ça casser la terre. Qu’est-ce que c’était?

P :   C’était/ bien euh je l’ai jamais fait avec des chevaux mais mes parents l’ont fait. Euh nous on avait un tracteur et puis euh c’était une charrue or/ ordinaire mais plus grosse. Une grosse charrue assez lourde qui faisait juste un sillon hein. Aller et revenir quoi. <Okay> Puis c’est/ ça c’était plein de racines <Um-hum.> (Tousse) Après fallait, un coup [xxx], il fallait le casser durant un certain temps au printemps pour que ça ait le temps de/ de pourrir un peu les racines et ainsi de suite hein. Et vers l’automne et euh travailler avec un disque pour briser autant que possible, travailler le plus profond/ plus profond avec un disque. Il fallait ramasser les racines avec.