Le français acadien

Le français acadien est issu du français parlé par des colons originaires en grande partie du centre-ouest de la France, implantés dans les colonies maritimes de la Nouvelle-France au 17e siècle. Il se parle principalement dans les provinces maritimes, mais aussi dans le Madawaska américain, aux Îles-de-la-Madeleine, sur la côte sud de la Gaspésie et sur la Basse Côte-Nord.  Cette diaspora acadienne fait suite au Grand Dérangement de 1755 au cours duquel plus de 10 000 Acadiens ont été déportés en France ou dans les Treize colonies pour avoir refusé de prêter le serment d’allégeance à la Couronne britannique. Ceux qui purent revenir au pays s’installèrent sur les côtes, loin des centres de pouvoir britannique, où leur langue évolua dans un relatif isolement.

Paysage sonore

  • La palatalisation, soit la prononciation de j devant i + voyelle : Djeu, djable, acadjien. Le nom Acadien devient alors Acadjen, que l’on retrouve dans le nom des Cadjins de la Louisiane.

Particularités grammaticales

  • À la 1re personne du pluriel on conjugue encore avec je « nous » dans certaines variétés acadiennes :
    • Je mangeons pis j’aimons ça. « Nous mangeons et nous aimons ça. »
    • Je voulions toute aouère. « Nous voulions tout avoir. »
  • Un autre trait caractéristique est l’emploi de -ont à la place de -ent à la 3e pers. du pl.
    • Par icitte, i’ contont ben des histoires. « Par ici, ils content bien des histoires. »
    • Les femmes faisiont toujours la cuisine pis le ménage. «Les femmes faisaient toujours la cuisine et le ménage.»

Particularités lexicales


  • Certains mots ou sens sont demeurés, en raison de la relative isolation des communautés acadiennes. Ce sont des archaïsmes lexicaux.
    • espérer « attendre »
    • aviser « apercevoir »
    • mitan « milieu »
    • hucher « crier »
    • hardes « vêtements »
  • D’autres mots ont été créés, ce sont des innovations lexicales.
    • pendriller « accrocher »
    • se déblâmer « se disculper »
    • empigeonner « ensorceler»
    • malpatient « impatient »
    • pomme de pré « type de baie »
    • sorcière de vent « tourbillon de vent, bourrasque»
    • orteil de prêtre «grosse fève des marais»

Texte supplémentaire

Extraits sonores