Quand la Louisiane parle français

« Le français louisianais et la syntaxe de l’oral »,
Ingrid Neumann-Holzschuh, Université de Regensburg, Allemagne

Résumé de la conférence:

Dans la première partie seront discutées quelques questions autour de la relation complexe entre le français et le français acadien, deux variétés du français nord-américain étroitement liées. Les recherches récentes ont considérablement contribué à préciser le statut particulier du louisianais qui, du point de vue historique et structurel , n’appartient que de façon périphérique à l’espace variationnel de l’acadien. Dans une deuxième partie seront analysé certains phénomènes syntaxiques qui ne se manifestent que dans le discours de l’immédiat communicatif, caractérisé par une formulation  décompactée, “agrégative” et provisoire, à savoir l’enchainement des propositions, les structures de topicalisation et focalisation ainsi que l’évolution de d’une particule déictique à un ponctuant du discours. Nous partons de l’hypothèse que le caractère majoritairement oral des français non-hexagonaux comme le français louisianais a des répercussions sur le plan syntaxique. Nous concluons en discutant l’influence de l’anglais notamment dans le domaine des marqueurs discursifs ainsi que quelques processus de changement linguistique dans le domaine de la syntaxe de l’oral.

Pour voir la conférence

Pour consulter la biographie d’Ingrid Neumann-Holzschuh

Pour consulter les notes bibliographiques

Mots-clés :

Français louisianais et acadien, linguistique variationelle, syntaxe de l’oral, changement linguistique