Martin Meunier

Université d’Ottawa

mmeunier@uottawa.ca

EMPLACEMENT : 

E.-Martin Meunier est titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie canadienne «Québec, francophonie canadienne et mutations culturelles». Il est professeur agrégé au Département de sociologie et d’anthropologie de l’Université d’Ottawa, et Directeur de recherche au Centre interdisciplinaire de recherche sur la citoyenneté et les minorités (CIRCEM) de l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur différents sujets, allant de la sociologie de la société québécoise à la sociologie des religions, en passant par l’analyse sociale et historique du Canada-français. E.-Martin Meunier dirige un vaste chantier de recherche subventionné par le CRSH (2008-2011 ; 2011-2014) «Vers une sortie de la religion culturelle des Québécois? Enquête quantitative et qualitative au Québec et au Canada (1968-2010).

Lien :

Centre interdisciplinaire de recherche sur la citoyenneté et les minorités

Sélections de publications :

E.-Martin Meunier, Laniel, Jean-François et Jean-Christophe Demers (2010). «Permanence et recomposition de la «religion culturelle». Aperçu socio-historique du catholicisme québécois (1970- 2005)», dans Robert Mager et Serge Cantin (dirs.) Religion et modernité au Québec, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 79 à 128.

E.-Martin Meunier et Jean-Philippe Warren (2002). Sortir de la «Grande noirceur». L’horizon personnaliste de la Révolution tranquille, Sillery, Éditions du Septentrion, Collection «Cahiers du Septentrion» no. 22, 209 p.

E.-Martin Meunier, Laniel, Jean-François et Jean-Christophe Demers (2010). «Permanence et recomposition de la «religion culturelle». Aperçu socio-historique du catholicisme québécois (1970- 2005)», dans Robert Mager et Serge Cantin (dirs.), Religion et modernité au Québec, Québec, Presses de l’Université Laval, p.79 à 128.

E.-Martin Meunier, (2007). Le pari personnaliste. Modernité et catholicisme au XXe siècle, Montréal, Fides, Collection « Héritage et Project » no.71, 368 pages.

E.-Martin Meunier et Joseph Yvon Thériault (dirs.) (2007). Les impasses de la mémoire. Histoire, filiation, nation et religion, Montréal, Fides, 388 pages.