Ruth King

York University

rking@yorku.ca

EMPLACEMENT : 

Ruth King est professeure titulaire en linguistique à la York University (Toronto). Ses champs d’intérêt sont le contact linguistique, la microvariation syntaxique, la sociolinguistique variationniste et l’analyse du discours. La variation et le changement linguistiques constituent les principaux sujets de recherche, la structure grammatical du français acadien parlé au Canada atlantique, ainsi que les variétés de français qui s’y rattachent, ayant occupé une bonne partie de sa carrière.  Quant à la méthodologie employée dans le cadre de ses projets de recherche, King essaie d’adopter une approche combinée qui s’inspire tant de la linguistique formelle que de la sociolinguistique.  De plus, elle étudie des questions générales portant sur le changement linguistique, y compris le processus suivant lequel le contact linguistique amène des changements linguistiques.  La relation entre les langues et l’identité sociale représente un autre thème d’intérêt de longue durée.

Lien :

Page web sur le site de l’université York

Sélection de publications :

Ruth King  (2008).  « Chiac in Context:  Overview and Evaluation of Acadie’s Joual. »,  dans Miriam Meyerhoff et Naomi Nagy (dir.) Social Lives of Language: Sociolinguistics and Multilingual Speech Communities.  Celebrating the Work of Gillian Sankoff.  Amsterdam & Philadelphia: John Benjamins, p. 137-158.

Ruth King  (2005).  « Crossing Grammatical Borders:  Tracing the Path of Contact-Induced Change. », dans Markku Filppula et al (dir.) Dialects Across Borders: Selected Papers from the 11th International Conference on Methods in Dialectology (Methods XI), Joensuu, August 2002.  Amsterdam & Philadelphia: John Benjamins, p. 233-251.

Ruth King (2005). « Morphosyntactic variation and theory: Subject -Verb agreement in Acadian French. », dans Leonie Cornips et Karin Corrigan (dr.) Syntax and variation: Reconciling the biological and the social, Amsterdam et Philadelphia, John Benjamins, p. 199-232.

Ruth King, Terry Nadasdi & Gary R. Butler  (2004).  « First Person Plural in Prince Edward Island Acadian French: The Fate of the Vernacular Variant je…ons. »,  Language Variation and Change vol.16, no 3, p. 237-255.

Ruth King (2000). The lexical basis of grammatical borrowing: A Prince Edward Island French case study. Philadelphie et Amsterdam, John Benjamins, xiii, 241 p.

Ruth King  (1991). Talking Gender, Copp Clark Pitman.