Lene Schoesler

Université de Copenhague

schoesl@hum.ku.dk

EMPLACEMENT : 

Lene Schoesler est professeur à l’Université de Copenhague. Depuis 1991, elle a participé à plusieurs programmes de recherche traitant des sujets suivants : valence verbale, valence et linguistique computationelle, entraînement syntaxique intéractif sur les ordinateurs, français oral, communication électronique, linguistique variationnelle, grammaticalisation. Lors de son poste comme directrice du département, Lene Schøsler a inauguré plusieurs recherches importantes au sujet de la situation de l’étude des langues étrangères et la diversité linguistique et culturelle, sujets pertinents au niveau national et international. Lene Schøsler a été conférencière invitée et professeure invitée à plusieurs universités et a organisé près de 30 séminaires et conférences, le plus important étant le XVIth International Conference of Historical Linguistics (2003, Université de Copenhagen), le Congrès de Romanistes Scandinaves (2005, Université de Copenhagen) et des sections au Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes (2004, 2007). Sa recherche s’est souvent présentée sous forme de collaboration avec des groupes de recherche internationaux réputés – surtout : 1982-2000 Collaboration serrée avec le groupe de recherche international de l’université libre d’Amsterdam sur la linguistique diachronique de corpus, sur la variation dialectale et la stemmatologie; 2005 Participation au grand projet de recherche canadien Modéliser le changement : les voies du français (subvention CRSH 2005-2009, dirigé par France Martineau); 2006 Participation au groupe de recherche international CCFM – Consortium pour les Corpus de Français Médiéval, à l’École Normale Supérieure de Lyon; 2007 Participation au groupe de recherche international CORPTEF – Corpus représentatif des premiers textes français, subventionné par le Conseil de Recherche Français, à l’École Normale Supérieure de Lyon; 2008 Participation au réseau international « Cycles of Grammaticalization » subventionné par la fiducie Leverhulme, dirigé par Pierre Larrivée (Université Ashton) et Richard Ingham (Université de Birmingham City).

Sélection de publications :

Lene Schøsler (2010). « Organization and reorganization of a constructional paradigm: the case of dative two-argument constructions from Latin to Modern French », Acta Linguistica Hafniensia , vol 42, no. 1, p. 26-45.

Lene Schøsler (2010). « A paradigmatic approach to language and language change », dans G. Trousdale et E. Traugott (dir.) Gradience, Gradualness, and Grammaticalization, Amsterdam, John Benjamins.

Lene Schøsler (2008). « Argument Marking from Latin to Modern Romance Languages. An Illustration of  ‘Combined Grammaticalisation Processes’ »,  dans Eythórsson Thórhallur (dir.), Grammatical Change and Linguistic Theory. The Rosendal papers, Amsterdam, Benjamins,  p. 411-438.

Lene Schøsler (2008). «L’expression des traits manière et direction des verbes de mouvement. Perspectives diachroniques et typologiques », dans Elisabeth Stark, Roland Schmidt-Riese et Eva Stoll (dir.) Romanische Syntax im Wandel, Gunter Narr Verlag, Tübingen, p. 113-132.

Martineau, France, Cinzia Pignatelli et Lene Schøsler (2008). « Verbes supports à base nominale », dans Yvan G. Lepage et Christian Milat (dir.), Por s’onor croistre. Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Pierre Kunstmann, Ottawa, Les Éditions David, coll. « Voix savantes » 30,  p. 209-238.

Lene Schøsler (2006). « Grammaticalisation et dégrammaticalisation. Etude des constructions progressives en français du type Pierre va / vient / est chantant », dans Emmanuelle Labeau, Carl Vetters et Patrick Caudal (dir.): Sémantique et diachronie du système verbal français, Cahiers Chronos 16, Amsterdam-New York, Rodopi,  p. 91-119.