Corpus

Les corpus que nous présentons sont le fruit de recherches d’équipes menées dans le cadre de projets subventionnés en grande partie par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Le Corpus MCVF (Modéliser le changement : les voies du français) a été établi dans le cadre du projet Modéliser le changement : les voies du français (2005-2010), dirigé par France Martineau (Université d’Ottawa), et subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada dans le cadre des Grands travaux de recherche concertée.  Le Corpus MCVF couvre la période de l’ancien français au français classique et comporte des textes littéraires et non littéraires.

Le Corpus Baby est associé à l’exposition virtuelle Les Canadas vus par les Canadiens visant à mettre en valeur la collection Baby, l’une des plus vastes collections de correspondance francophone en Amérique du nord. L’exposition virtuelle est le résultat d’un partenariat entre le projet Modéliser le changement : les voies du français et la Division des archives de l’Université de Montréal, exposition menée sous la direction de France Martineau (Université d’Ottawa) et de Diane Baillargeon (Université de Montréal). Le Corpus est constitué de correspondance des XVIIIe et XIXe siècles. Hommes politiques, représentants des gouvernements, bourgeois, commerçants, femmes de la haute société ou acteurs moins connus de notre histoire, leurs lettres, suppliques ou mémoires laissent transparaître leur perception des principaux événements sociaux, politiques et culturels de cette époque charnière de l’histoire canadienne.

Le Corpus FRAN (Français d’Amérique du nord) est établi dans le cadre du projet Le français à la mesure d’un continent : un patrimoine en partage (2011-2018), dirigé par France Martineau (Université d’Ottawa), et subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada dans le cadre des Grands travaux de recherche concertée.  C’est un ensemble unifié de documents textuels et oraux, permettant de brosser l’histoire linguistique et culturelle des francophones du Canada et des États-Unis. Des terrains d’enquêtes ont définis, en fonction de la profondeur historique à laquelle ils donnent accès et des configurations de contact entre groupes francophones, anglophones et allophones. Nous avons intégré trois types d’élargissement à l’approche traditionnelle des communautés francophones, afin de tenir compte du fait que le français et ses locuteurs baignent dans des sociétés qui sont à des degrés divers hétérogènes : longue durée sur un continent; compétences communicationnelles; prise en compte des facteurs psycho-sociaux.

Les corpus et les ressources électroniques sont accessibles au fur et à mesure de l’évolution du projet.

Le Corpus LFFA (Corpus de français familier ancien) est constitué de documents permettant de retracer l’histoire du français vernaculaire en Amérique du nord et en France pour la période couvrant les débuts de la colonisation en Amérique du nord (XVIIe siècle) jusqu’au milieu du XXe siècle. Le corpus est constitué principalement de correspondance familiale et de journaux personnels ; les scripteurs les moins éduqués, ceux qui sont les plus susceptibles de produire des écrits où l’oral apparaît en filigrane, sont bien représentés, tout comme les scripteurs d’autres classes sociales. Le Corpus LFFA comprend également d’autres documents susceptibles d’éclairer le français vernaculaire, dont des enquêtes de nature ethnologique menées dans des communautés nord-américaines.

Les corpus sont accessibles au fur et à mesure de l’évolution du projet.