France Martineau

Université d’Ottawa

fmartin@uottawa.ca

EMPLACEMENT : 

France Martineau est professeure titulaire à l’Université d’Ottawa. Elle est spécialiste de français canadien et européen, dans une perspective qui conjugue histoire sociale et sociolinguistique historique, et ses travaux ont porté sur diverses périodes du français (français médiéval, classique, moderne). Ses recherches sur le français européen et le français d’Amérique du Nord inscrivent les français d’Amérique dans la démarche des langues migrantes en contextes interculturels. Ses thèmes de recherche sont la  reconstruction historique des conditions « naturelles » d’évolution d’une langue, l’étude de la dissémination des langues dans les courants migratoires, et la linguistique des contacts de langues. Elle privilégie, pour l’analyse des pratiques et des représentations de la langue, le travail  à partir d’archives privées et a mis sur pied un important corpus de correspondance familiale, écrite par des gens de toutes les classes sociales. De plus, elle a créé avec d’autres chercheurs le premier corpus du français complètement annoté pour la morphosyntaxe, accessible de façon libre. Son engagement social et sa participation citoyenne se sont concrétisés dans l’élaboration d’outils pour la préservation du patrimoine culturel francophone et d’ateliers auprès de la communauté.

Titulaire de la chaire Langue, identité et migration en Amérique française, directrice du laboratoire Polyphonies du français, directrice de la collection Voies du français aux Presses de l’Université Laval, France Martineau a obtenu de nombreuses subventions du CRSH, dont à deux reprises celle des Grands Travaux de recherche concertée. Elle est membre de la Société Royale du Canada.

Liens :

CV France Martineau

Laboratoire Polyphonies du français
Modéliser le changement : les voies du français
Département de français

Sélection de publications :

Martineau, France (2012). « Les voix silencieuses de la sociolinguistique historique », dans Cahiers de linguistique. Construction des connaissances sociolinguistiques. Variation et contexte social, vol. 38, no. 1, p. 111-135.

Serge Lusignan, France Martineau, Yves Charles Morin et Paul Cohen (2011). L’introuvable unité du français. Contacts et variations linguistiques en Europe et en Amérique (XIIe- XVIIIe siècle), coll. Voies du français, Québec,  Presses de l’Université Laval.

France Martineau (2011). « Ne-absence in declarative and yes/no interrogative contexts: Some patterns of change», dans Pierre Larrivée et Richard Ingham (dir.) The Evolution of Negation : Beyond the Jespersen Cycle, Amsterdam, John Benjamins, p. 179-208.

France Martineau et Marcel Bénéteau. (2010).  Incursion dans le Détroit. Édition critique du Jour Naille Commansé Le 29. octobre 1765 pour Le voiage que je fais au Mis a Mis, coll. Voies du français, Québec, Presses de l’Université Laval, 136 p.

France Martineau  (2009). « À distance de Paris : usages linguistiques en France et en Nouvelle-France à l’époque classique », dans Dorothée Aquino-Weber, Sara Cotelli, et Andres Kristol (dir.) Sociolinguistique historique du domaine gallo-roman : enjeux et méthodologie, Berne, Peter Lang, p. 221-242.

France Martineau (2005). « Perspective sur le changement linguistique : aux sources du français canadien », Revue canadienne de linguistique, Numéro spécial pour les 50 ans de la revue Le savoir faire langagier/Language Know-How, vol. 50, numéros 1-4,  p. 173-213.

France Martineau et Raymond Mougeon (2003). « Sociolinguistic Research on the Origins of ne Deletion in European and Quebec French » Language. vol. 79, no. 1, p. 118-152.