Les Romains en perdent le latin!

Le latin en se répandant sur le territoire des Gaulois évolue avec l’usage. Peu à peu, il s’éloigne du latin classique pour se rapprocher de la langue naissante que sera le français. Dès lors, on parle de latin vulgaire, du peuple.

Par exemple, le mot tête vient du latin classique testa (vase, pot ou cruche en terre cuite) et non pas de caput (tête en latin classique). Le latin vulgaire a adopté le mot testa pour désigner la tête, à cause de la ressemblance entre le pot de terre cuite et la forme de la tête. Cette métaphore facétieuse, où la tête est comparée plaisamment à un objet creux, illustre l’humour du peuple à travers ses choix lexicaux.


Le jeu des familles – À vous de jouer!


La curiosité, quel bon défaut!

Pour en savoir plus sur l’étymologie

Oscar Bloch et Walther von Wartburg (dir.), Dictionnaire étymologique de la langue française, Paris, PUF, 2004 [1932] (8e éd.).

Jean Dubois, Henri Mitterrand et Albert Dauzat, Dictionnaire étymologique et historique du français, Paris, Larousse, 2007.

Georges Gougenheim, Les mots français dans l’histoire et dans la vie, Paris, Picard, 1962.

Frédéric Duval, « Le Moyen Âge » dans Alain Rey (dir.), Mille ans de langue française, Paris, Perrin, 2007, p. 11-392.

TLF : Paul Imbs (vol. 1 à 7) et Bernard Quemada (vol. 8-16) (dirs.), Trésor de la langue française. Dictionnaire de la langue du XIXe et du XXe siècle, Paris, Gallimard ; CNRS-Éditions, 1971-1994.

Trésor de la langue française informatisée, http://atilf.atilf.fr
Le TLFI, Trésor de la langue française informatisé, est la version informatisée du Trésor de la langue française proposée en accès libre par l’ATILF (Analyse et traitement informatique de la langue française).